300 kilos sur un vélo ?

Erwan et Albane sont venus nous rendre visite pour discuter du futur de la livraison en centre-ville.

🚴‍♂ Leur entreprise éco-responsable Les Colis Verts fait déjà partie de l’avenir – avez-vous vu passer leurs vélos cargo (ou même leur Kangoo électrique roulant à l’hydrogène) dans le centre de Clermont-Ferrand ?

🎥 Quels sont les enjeux de la livraison en centre-ville ? Quelles technologies seront mobilisées ? C’est quoi la mobilité douce ?

🌳 Si toi aussi tu t’intéresses aux solutions durables pour l’avenir, tu peux les retrouver sur : https://www.lescolisverts.fr/

❓ Et toi t’es plutôt chaine de vélo, ou Chaine des Puys ? Ou les deux ?!

Qui êtes-vous ?

Erwan & Albane  : « Bonjour, je suis Erwan.     Bonjour je suis Albane, entreprise les Colis Verts, située à Clermont-Ferrand.
Erwan : Et aujourd’hui, nous allons parler de l’avenir de la livraison urbaine en centre-ville. »

 

Du coup c’est quoi les Colis Verts ?

Erwan : « Les Colis Verts, en quelques mots : nous sommes une entreprise éco-responsable spécialisée dans la livraison en véhicule propre sur le dernier kilomètre à Clermont-Ferrand et nous utilisons, uniquement en terme de moyens, des vélos cargo avec des remorques et depuis peu, un Kangoo électrique qui roule aussi à l’hydrogène. »

 

Pourquoi le vélo et pas autre chose ?

Albane : « Un gros avantage de nos modes de déplacement c’est que nous pouvons passer dans le secteur piétonnier à toute heure de la journée, contrairement aux véhicules thermiques qui doivent livrer impérativement avant 11h, car après les potelets remontent.
Erwan : Nous utilisons des vélos à assistance éléctrique qui nous permettent de se confronter à la topographie clermontoise.
Aujourd’hui un vélo cargo permet d’embarquer une trentaine de colis, selon la taille forcément, et nos remorques d’un mètre cube permettent de transporter jusqu’à 140 kg.
Lorsque vous montez, par exemple, la rue Saint-Hérem tous les matins, il est vrai qu’une bonne condition physique peut aider. »

 

Vous vous sentez en concurrence avec les coursiers à vélo ?

Erwan : « C’était lancé mais il n’y en avait pas autant. Après, nous on n’est pas concurrents du tout, la livraison express, comme ça, où en un coup de fil, on claque des doigts et il faut livrer le plat dans le quart d’heure.
Après, dans les grandes métropoles, des entreprises comme les nôtres ont commencé à voir le jour il y a environ 7 ou 8 ans. Dans les très grandes villes ! »

 

Comment vous voyez l’avenir de la livraison en centre-ville ?

Albane : « À l’avenir, il y aura certainement des changements, on parle beaucoup de véhicules autonomes donc à voir comment la cohabitation avec les piétons sera envisageable ou pas.
Et là c’est vrai que c’est à nous d’être très vigilants pour ne pas provoquer d’accident. Donc au sujet des véhicules autonomes, à voir ce qui sera envisageable ou pas !
Egalement les livraisons par drone, qui ont déjà vu le jour.
Erwan : L’avenir de la livraison, je pense qu’on peut plutôt parler des nouvelles technologies en se disant : l’humain va encore rester un bon moment à porter des colis.
En fait, les flux vont encore augmenter au niveau du e-commerce, mais les GAFA ont rendu une livraison « gratuite ». Entre guillemets, car rien n’est gratuit à tout consommateur ! »

 

Dans ce cas, les modes de livraison doivent s’adapter au centre-ville ?

Albane : « Il y a de plus en plus de zones à faible émission qui sont mises en place dans les métropoles. A Clermont aussi !
Le projet de la zone à faible émission est prévu pour 2020, donc effectivement dans les villes il faudra que les modes de livraison s’adaptent à cette zone.
Et c’est vrai que le transport en mode « doux » sera un véritable avantage. Ce seront ces véhicules « doux » qui auront accès au centre-ville et au secteur piétonnier. »

Un last mot ?

Albane & Erwan : « Et pour en savoir plus : vous pouvez nous retrouver sur notre site internet www.lescolisverts.fr et sur les réseaux sociaux sur Facebook, Instagram et Linkedin. »

Adriz Rédac' chef