C’est quoi le crowdfunding ?

💰 Salut les amis, aujourd’hui on vous parle de crowdfunding
🤩 Comme tout le monde, un jour tu as forcément eu un projet et ce projet tu as forcément des potes sympas qui t’ont proposé de t’aider à le financer. Bon souvent pas grand chose, maaaiiiis ça fait toujours plaisir 🧨
🧽 Mais en fait, ton projet, si ça se trouve, y’a plein de gens qui auraient été plus sympas que tes potes et qui auraient aimé t’aider parce-que ton projet ils y auraient cru.
💶 Alors découvre le témoignage de Benoit Garachon qui vient vous expliquer cette nouvelle pratique qui existe depuis bien plus longtemps qu’on ne le pense

Qui es-tu ?

Benoît Garachon : Je suis le cofondateur the DomeCrowd puisque on est deux à l’origine de ce projet qui est une plateforme de financement participatif donc un outil de levée de fonds. L’idée est née en 2016 et la création de la société effective et donc de la plateforme a été réalisée en 2018.

 

En Vrai : À quoi sert le Crowdfunding ?

Benoît Garachon : C’est un vrai test marché, justement quand on arrive à lever des milliers d’euros pour un album, par exemple, c’est qu’il y a un truc, c’est que ça marche, ça plaît, on a envie et la prévente c’est le principe où on se dit « effectivement on va tester son marché ».

Aujourd’hui, lorsque quelqu’un cherche à se tester, il n’a qu’à s’inscrire sur DomeCrowd et s’il se voit attribuer 500 préventes alors oui il y a clairement un marché pour lui.

 

En Vrai : C’est quoi DomeCrowd ?

Benoît Garachon : Domecrowd est une plateforme de Crowdfunding locale, territoriale et de proximité où on accueille des projets de création, de reprises, de développements d’entreprises et associations d’Auvergne Rhône-Alpes.

Il y a donc un critère de territorialité qui est ici du au fait que ces porteurs de projets sont issus d’Auvergne-Rhône-Alpes, donc du tissu économique local.

 

En Vrai : Ce système existe-t-il ailleurs ?

Benoît Garachon : Ce système fonctionne déjà dans d’autres régions, notamment en Bretagne ou en Aquitaine. Donc sur ce critère de territorialité il y a un réel besoin aujourd’hui parce qu’on on ne va pas sur des plateformes, ou rarement sur des plateformes nationales ou internationales pour aller chercher le projet qui est à Clermont ou qui est sur Lyon, enfin du moins en local.

 

En Vrai : Si demain j’ai une bonne idée d’entreprise je fais comment ?

Benoît Garachon : Il y a une partie de contact qui peut se faire directement via le site, via la plate-forme.

Ensuite, si vous avez vent, notamment par les vidéos ou par de la communication, vous pouvez trouver mes coordonnées très rapidement, mais vous pouvez aussi directement créer un compte et proposer votre projet.

Concrètement vous n’avez qu’à remplir un formulaire descriptif du projet pour qu’on puisse ensuite regarder de notre côté si le projet a une portée pour aller lever des fonds, s’il rentre dans nos critères notamment sur cette partie localisation et derrière on vous explique comment fonctionne le Crowdfunding.

Aujourd’hui, déposer un projet sur une plate-forme c’est assez simple, par contre la réussir et pouvoir dans le temps la tenir toute la durée de la campagne et surtout de la préparation qu’il y a à effectuer en amont là il y a un réel travail. Chez DomeCrowd nous accompagnons au niveau de cette étape.

 

En Vrai : D’où vient le financement participatif ?

Benoît Garachon : Dans les premiers, si je ne me trompe pas, il me semble que c’est MyMajorCompany aux États-Unis et qui ont apparu en France vers les années 2010 ou encore d’autres plateforme comme Kisskissbankbank. L’émergence s’est faite il y a une petite dizaine d’années.

 

En Vrai : Comment je fais pour contribuer ?

Benoît Garachon : Tout le monde peut être contributeur, du moment qu’il a créé un compte particulier, entreprise, institutionnel, on n’a pas de limite là-dessus.

Donc financer le projet, permettre la sortie du projet ou du service, être à la création du projet, telles sont les actions que vous pouvez mener par le biais de notre plateforme.

Adriz Rédac' chef