TOP 20 des joueurs passés par l’ASM

Amoureux du ballon ovale, fanas inconsidérés de rugby, cinglés de la mêlée, paranoïaques de la cocotte, névrosés du plaquage, toqués du casque, l’équipe du média En Vrai s’est penchée en profondeur sur l’ASM Rugby et te propose les TOP du TOP, la crème de la crème historique des joueurs passés par l’ASM et qui y ont laissé leur empreinte, voire pour certain une sacrée trace.

Bien évidemment, ce classement n’est que subjectif et personnel mmaaaaiiiisss franchement je pense que les puristes du rugby seront d’accord. Découvre notre TOP 20 des meilleurs joueurs passés par le club emblématique clermontois.

20 | Olivier Magne

Olivier, un sacré passionné de rugby qui a marqué l’ASM et qui brille toujours dans le rugby aujourd’hui avec l’EDF. Né à Aurillac et évoluant au poste de troisième ligne aile, il a été international pendant plus de dix ans. Magne a participé aux Coupes du monde de rugby de 1999 et 2003. Il a joué son dernier match avec l’équipe de France en contre les Blacks. Il a même été captain’ de l’EDF, chapeau l’artiste.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Un jour…

Une publication partagée par Olivier Magne (@olivier_magne) le

19 | Gonzalo Canale

Le Gonzal, le rital auvergnat, a lui aussi marqué l’histoire du club clermontois. Un joueur venu d’un pays qui ne connait pas le rugby mais avec le rugby dans le sang. Il a évolué au poste de centre et franchement il était affûté le gars.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Dal parrucchiere per tirare su l’autostima , c’è poco da fare… #pelato

Une publication partagée par Gonzalo Canale (@gonzacanale) le

18 | Julien Malzieu

Le Juju, hoooo que oui, on s’en rappelle. Cette grande tige (1,93m) a marqué le club par son physique d’ailier puissant. Surnommé Zen pour sa zénitude et puis son nez aussi ;).  Il a évolué au poste d’ailier pendant plus de 10 ans au sein de l’ASM, club où il a été formé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#souvenir @asm_rugby_officiel

Une publication partagée par Julien Malzieu (@julienmalzieu) le

17 | Julien Bonnaire

Le Julien, le saint, la référence, le MONSIEUR sans dérive qui a marqué le rugby français par son exemplarité. On t’a kiffffééé. Il évoluait au poste de troisième ligne centre.  Il a même joué la coupe du monde 2011 avec RoRo, il est désormais entraîneur adjoint chargé de la touche du XV de France.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Merci Titi @titidusautoir pour ton passage au @bistrotcolette . Toujours un plaisir de te croiser 👍

Une publication partagée par Bonnaire Julien (@jubonnaire) le

 

16 | Mario Ledesma

Le Mario AKA le pizzaïolo clermontois a sacrément marqué l’histoire. Référence internationale avec les Pumas, il a lancé un paquet de ballons dans les lignes de touche. Il évoluait au poste de talonneur. Il a joué pour le club de 2005 à 2011. Il est désormais sélectionneur de l’équipe d’Argentine.

 

15 | Thomas Domingo

Le Domingu’, la vachette, lui aussi a marqué l’histoire. Ce talentueux pilier au physique atypique, enfant du pays en a foutu des coups de casque. Il a remporté le championnat du monde de rugby des moins de 21 ans et a même réalisé un Grand Chelem avec l’EDF.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

26 ans et oui déjà 26 ans que j’ai mis ma première paire de crampons et touché mon premier ballon ovale. . 26 ans que je me régale à les mettre tous les jours, à retrouver ce ballon un peu bizarre et à prendre du plaisir avec les gars autour de celui-ci. . Mais aujourd’hui j’ai décidé d’arrêter ma carrière professionnelle. . Malgré ça je suis quand même heureux. Heureux car en me retournant, en regardant toutes ces années qui sont passées si vite, je me rends compte que j’ai vécu des moments incroyables, inoubliables. Je me sens même privilégié d’avoir pu vivre de ma passion. . Jamais je n’aurais pu imaginer le parcours que j’ai eu, les rencontres et les amitiés que j’ai faites, les moments de souffrances et de joies que j’ai vécu et tout cela grâce au rugby. . Je ne remercierai jamais suffisamment les personnes qui m’ont fait découvrir ce sport et qui me l’ont fait aimer à ce point. . À commencer par mon frère Fabien que j’ai suivi dans le rugby. Je pense aussi à Moune et Nico de l’école de rugby d’Egletons, Alain et Gilbert d’Ussel, Claude Arnaud du centre de formation de l’ASM, Seb Bourdin et Vern Cotter qui m’ont fait confiance et qui ont lancé ma carrière professionnelle. La liste est encore longue… . J’ai aussi une énorme pensée pour mon épouse et mes enfants qui ont toujours été d’un soutien infaillible durant toutes ces années, dans les mauvais comme durant les bons moments. Sans eux, je n’aurais certainement pas pu me relever lors de mes blessures ou mes moments de doute pour revenir sur les terrains. . Je finirai par dire merci à mes parents, à mes frères Sébastien et Fabien, et à mes amis proches qui m’ont accompagné depuis le début et grâce à qui j’ai toujours eu les pieds sur terre. . Il me reste encore 2 matchs pour en profiter et je compte bien terminer cela comme il se doit !!! . Je vous dis à très bientôt, car je ne vais pas trop m’éloigner des terrains.

Une publication partagée par Thomas Domingo (@doming107) le

14 | Tony Marsh

On l’aurait presque oublié le Tony mais je peux vous dire qu’il a donné. D’origine néo-zélandaise ce centre a porté le maillot de l’équipe de France avec 21 sélections.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

De passage en Auvergne, Tony Marsh est venu nous rendre une petite visite au #Michelin 😁 #légende

Une publication partagée par ASM Rugby (@asm_rugby_officiel) le

13 | Olivier Merle

Le Merluche est aussi une icône du club. Le géant auvergnat avec des bras aussi durs que des vérins de camions a marqué l’histoire. Il évoluait au poste de deuxième ligne, mesure 1,98m pour 135 kg. Il fait tout de même du 51. Un sacré bébé.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bien le bonjour de merluche l’homme et demi #gueulesdurugby #2023joueurspour2023 #oliviermerle #rugby

Une publication partagée par Gueules du Rugby (@gueulesdurugby) le

12 | Stephen Jones

Lui aussi, on l’aurait presque oublié le Steph. Maître d’orchestre de l’équipe nationale galloise, il a animé les lignes arrières de l’ASM avec brio. Il évoluait au poste de demi d’ouverture. Il est le deuxième meilleur marqueur de l’histoire du Pays de Galles (derrière Neil Jenkins) avec un total de 138 transformations, 184 pénalités et 6 drops.

 

11 | Éric Lecomte

Le Riquou aussi mérite sa place centrale dans notre TOP. Emblème de l’ASM il en a eu des croûtes sur la tête. Il évoluait principalement au poste de deuxième ligne. Il a tout de même joué deux finales du championnat de France en 1994 et en 2001.

 

10 | Davit Zirakashvili

Le Dato, enfin pour les intimes, n’est pas connu pour sa peau soyeuse ni même pour être testeur d’écouteur pour Beat mais par contre niveau combat c’était une sacrée arme de pointe. Il évoluait au poste de pilier droit. Il a passé 16 saisons sous le maillot clermontois. Bonne suite guerrier

 

 

 

9 | Jean-Marc Lhermet

Jean-Marc, lui c’est l’écolier qui n’a jamais quitté l’école. L’élève qui fini CPE. Oui, le Jean-Marc a marqué au fer rouge son passage au club, tout autant qu’en tant que joueur que dans le staff. Il a d’abord dirigé le centre de formation de l’ASM puis est devenu le directeur sportif de l’ASM en 2004 et vice-président en 2008. Niveau sportif, il a été finaliste du championnat de France deux fois en 1994 et 1999.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Jean-Marc Lhermet félicite et remercie les jokers Coupe du Monde, joueurs et staff avant #ASMCO #ASMensemble https://t.co/CD3yMMLBDp

Une publication partagée par ASM Rugby (@asm_rugby_officiel) le

 

8 | Gérald Merceron

Le GéGé est lui aussi une référence de l’histoire du club. l’international a marqué l’ASM. Il évoluait au poste de demi d’ouverture et de demi de mêlée comme notre Morgan adoré. Tout de même 32 sélections en équipe de France.

 

Gerald MERCERON

7 | Sitiveni Sivivatu

Avec des crochets dévastateurs l’ancien All Black, champion du monde, oui Monsieur, a crossé un nombre impressionnant de défenseurs. Il évoluait au poste d’ailier.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Proud Winner 😘😘 #sivivatu #sitivenisivivatu

Une publication partagée par Potaisia Saini Lavinia O’Brien (@pslobrien) le

6 | Jean-Pierre Romeu

Le JP est lui aussi une figure du rugby dans l’ancien temps. Sa superbe moustache lui vaudra le surnom de Gaulois. Il évoluait au poste de demi d’ouverture. Il a quand même 34 sélections en équipe de France de rugby à XV (de 1972 à 1977) et a marqué 265 points (record à l’époque du meilleur marqueur).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Maillot All blacks #allblacks #rwc2015 #brasserieromeu #rugby 😁🏉

Une publication partagée par Chloé (@chlo63) le

5 | Brock James

Le Brocky, évidemment, a été un acteur essentiel qui a marqué l’histoire du club masculin comme féminin. Avec un physique de surfeur australien, Brock a fait chaviré les lignes adverses. Avec ses petites mitaines emblématiques, il a été le maestro de l’équipe un sacré nombre d’années palmées de défaites en finales, mais aussi d’une victoire historique pour la ville. Il a évolué au poste de demi d’ouverture durant 10 ans avec l’ASM. Buteur extraordinaire, il est le meilleur réalisateur des saisons de Top 14 2006-2007, 2007-2008 et 2008-2009. Il a même été considéré comme l’un des meilleurs demi d’ouverture d’Europe.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Very special night! 10 years ago, feels like yesterday. Une soirée exceptionnelle! C’est comme hier.

Une publication partagée par Brock James (@brockrjames) le

4 | Jamie Cudmore

Le Jamie, Le Jamie, que dire de ce mastocos du rugby avec une personnalité hors du commun, un homme casqué, castagneur mais sensible. Le bûcheron deuxième ligne canadien de l’ASM avec un dos de table basse a cassé un paquet de bassins dans le championnat français. Merci Bro pour tes 11 saisons…

Son frère, est connu pour avoir tenu le rôle de Colossus dans la série de films X-Men, ainsi que pour le rôle de Félix dans la saga Twilight.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Parce qu’on ne l’oublie pas! Happy Birthday @jncudmore ! 😊🎉 #ASMUnJourASMToujours #HappyBirthday #CestBienBro #JamieCudmore #BigPlayer #CanadianPlayer

Une publication partagée par Audrey 🐱 (@aud_b63) le

3 | Martín Scelzo

La Martin a désormais son resto à Cournon. C’est un joueur emblématique qui a tout de même été élu meilleur joueur du monde à son poste (‘El Gaucho »), un sacré personnage, une Twingo qui a donné son corps pour pousser dans les mêlées françaises et mondiales. Le MONSIEUR a quand même fait 4 coupes du monde (1999, 2003, 2007 et 2011), je sais pas si tu vois. Il cause dans le game.

 

2 | Napolioni NALAGA

Le fameux Nap’s a sacrement marqué l’histoire du club de l’ASM. Avec un physique hors norme, pour un ailier, il a mis des culs, un sacré joueur qui a malheureusement quitté le club de manière inopinée. Passé par le centre de formation de l’ASM, il s’est imposé en 2009 comme le meilleur ailier de France.

 

1 | Aurélien Rougerie

On ne le présente plus. La légende, le guerrier, le Vercingétorix du rugby. Le RoRo national a sacrément mouillé le maillot pour son équipe de toujours mais aussi pour l’équipe nationale avec tout de même une finale de coupe du monde contre les Blacks avec le V de la victoire contre un haka mémorable comme signature. Il évoluait aux postes de centre, d’ailier ou d’arrière (quand fallait vraiment dépanner). Il a joué au club de 1999 à 2018.

 

Adriz Rédac' chef